Kagami No Imeーji

A quoi ressemblez-vous quand vous vous regardez dans le miroir ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gardienne des Enfers
avatar
Gardienne des Enfers

Messages : 18
Date d'inscription : 05/03/2012
Age : 23
Localisation : Tu aimerais le savoir hein...?


Youre Secret Identity
Age : 20 ans... je crois...
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Mer 14 Mar - 21:19

Ce matin, on était allé la voir... Toujours dans ce même endroit... Encore un homme. Encore un petit malin qui s'imagine que parce qu'elle est une femme alors il pourra faire d'elle ce qu'il veut. Elle commence à les connaître, les hommes... Les humains tout du moins. Ils sont tous pareils, tout ceux qui l'ont acheté ne sont plus là pour témoigner de l'enfer qu'ils ont vécu à essayer de la soumettre, à la traiter comme une chose, un objet, un jouet... Elle n'est certes plus humaine, elle est certes devenu un monstre par les grâces de son père, mais elle garde une âme. Elle reste une jeune femme. Et eux, toutes ces ordures infectes qui viennent la voir avec leur regard pervers, ce sont eux, les monstres! Ce sont eux qui devraient être enfermés pas elle! Parce que oui, en plus elle était enfermée. Comme un chien dangereux qui risquerait de sauter à la gorge du premier malchanceux venu... Ils sont idiots, comme si une simple cage pourrait l'empêcher de tuer qui bon lui semblait? Ce garçon là, qui se tenait devant elle, n'était pas différent des autres. Elle s'était approché de lui, avait posé sa main pâle et fine sur un barreau, et avait plongé son regard infiniment intense dans le sien. Peur? Non elle n'a pas peur de lui. Cerbère n'a peur de personne, et toi, petit oisillon égaré, tu vas finir comme Icare... A trop vouloir t'approcher d'elle, tu vas te brûler les ailes (ha ha jeux de mots *ok je sors*). Krystal plissa les yeux et le détailla. Elle se croirait presque face à un lycan si ces derniers pouvaient posséder un esclave. Non, il avait l'air trop malin pour appartenir à cette race de brutes sans cervelle. Après l'avoir scruté sans aucune gêne, elle s'était désintéressé de lui pour retourner s'allonger, sans ressentir la moindre gêne d'être... nue? Et bien, que croyez-vous? Que cette bande de sales déchets allaient en plus l'habiller? Nooon! Ah, sûrement ai-je oublié de préciser que les sales déchets en questions n'étaient autre que des mafieux. Ca vous étonne moins maintenant? Elle cru entendre, en les écoutant discuter, que le gamin devant elle était également dans la mafia. Et ben dis donc, ils recrutent jeunes chez les russes. Bref ça ne la regarde pas et ça ne l'intéresse pas d'avantage. Tournant le dos à ces "honnêtes commerciaux" et leur offrant une belle vue sur ses fesses, elle ferma les yeux et soupira. Elle ne voulait pas retenter l'expérience, et surtout pas avec un môme parce que finalement, des vieux pervers ou des jeunes qui se croient tout permit elle ne sait pas ce qui est le pire!

Puis elle cru comprendre que la face de loup allait mettre les voiles. Elle l'avait regardé partir du coin de l'oeil, lui et ses gardes du corps. Puis un mafieux lui avait lancé sur un ton narquois dont elle avait l'habitude maintenant:


T'es plutôt chanceuse, on dirait que t'as une touche avec le futur parrain de la Mafia Rouge

Alors là elle n'en crut pas ses oreilles. Héritier de la mafia russe?! Ce gosse?! Pas possible. Devant son air complètement prit au dépourvu, le type avait rigolé et l'avait laissée seule. Encore une fois. Elle était habituée à rester seule pendant des jours entiers mais... A la longue ça devient vraiment lassant. Qu'avait-elle fait pour mériter ça bon sang? Elle ne se souvient pas de qui elle était avant de devenir ce qu'elle est, elle sait juste que c'est à cause de son père qu'elle était devenu ce monstre sans histoire... Qu'elle était devenu Cerbère, le gardien des enfers. Il y a mieux comme passé quand même.

Puis, en fin d'après midi, on était venu la rejoindre. Ce même type qui lui avait apprit qui était le gamin de la matinée était venu lui apporter une "magnifique" nouvelle. La voilà désormais esclave de l'héritier de la Bratva. Elle était ravie... Bien que, à bien y réfléchir, si elle arrivait à le mener en bateau comme elle avait fait avec le précédent, ça pourrait s'avérer être amusant. Elle s'était donc habillée avec ce qu'on lui avait donné, chemisier blanc transparent duquel elle ne put fermer tous les boutons à cause de sa poitrine et un pantalon taille basse et extrêmement moulant. Elle va finir par se faire violer à se présenter comme ça pfff. On prit bien la peine de resserrer son collier et hop, en voiture. Pour des raisons de sécurité et pour qu'elle ne sache jamais la localisation de l'endroit où elle avait été tenue enfermée, ses yeux avaient été bandés durant le trajet. Ses poignets avaient été liés, aussi. Ce qu'ils sont amusant ces humains. S'en était si navrant qu'elle n'avait même pas envie de se débattre. Ainsi se laissa-t-elle conduire à l'endroit où elle rencontrerait de nouveau son maître. Elle se laissa guider dans ce qu'elle devina être un couloir assez lumineux puisque de la lumière filtrait à travers le tissu noir. Puis ils s'arrêtèrent et elle entendit qu'on frappa à la porte. Quand ctte dernière grinça pour s'ouvrir, elle entendit


Bonjour monsieur, voilà l'esclave que vous avez demandé à avoir

Krystal sentit qu'on lui ôtait le foulard des yeux et cligna un moment, un peu aveuglée, avant de regarder autour d'elle un peu perdu. Elle ne s'était pas attendue à cela, et ne savait pas du tout ou elle se trouvait. Il y avait pas mal de porte et aussi pas mal de fenêtre, ce n'était pas une maison. Elle regarda celui qui était donc son nouveau maître et fronça les sourcils. Accueillante? Non. Gentille? Non. Enfin pas pour le moment. Ce morveux allait devoir faire ses preuves avant qu'elle ne fasse les siennes. Elle regarda les deux types saluer respectueusement leur "maître" avant de disparaitre, puis regarda Donovann de nouveau, sans rien dire, sans bouger, se contentant de le fixer de son regard sanglant. Après un instant de silence pendant lequel ils s'observèrent et se détaillèrent, elle s'autorisa à rentrer. Si ce gamin n'était pas capable de la tenir en respect elle allait le dévorer en une boucher. Voyons comment il allait s'en sortir... Elle prit la peine de visiter rapidement, marquant déjà ses repères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de la dague
avatar
Maître de la dague

Messages : 17
Date d'inscription : 08/03/2012


Youre Secret Identity
Age : 18
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Jeu 15 Mar - 19:02

La vie était d'un ennui mortel. Du moins, elle l'était à Wonderland Gakuen selon les propres pensées de Donovann Matveiev. Il passait sa quatrième année dans cet institut étrange où il devait côtoyer malgré lui quelques centaines de riches héritiers. Inutile de préciser que la majorité d'entre eux étaient puérils à souhait et capricieux comme pas possible. Deux tendances caractériels que Donovann ne pouvait supporter. De plus, cet institut permettait à leurs élèves non seulement de sécher les cours comme on l'entendait, droit que Donovann utilisait presque à outrance, mais il donnait aussi l'occasion d'acheter des esclaves fabuleux, possédant des pouvoirs grandioses. C'est pourquoi on pouvait voir ces créatures dans l'enceint du bâtiment, pliés malgré eux aux volontés de leur maître : même si ces souhaits étaient illégaux, humiliants ou sexuels et bien d'autres choses encore. Sur ce point, Donovann se moquait bien de ce qu'ils pouvaient leur arriver à ces pauvres bestioles. Cependant, il était parfois exaspéré de rencontrer quelques larbins nus, soumis, humiliés, battus - et la liste est longue - en publique et donc devant lui. Il voulait juste la tranquillité lorsqu'il le pouvait.

Parce qu'en dehors de sa vie scolaire - quasi inexistante puisqu'il rate tous ses cours sauf les examens - il avait de sérieux problèmes. Tout d'abords, laissez l'auteur vous mettre au parfum sur qui est réellement Donovann. Un riche héritier ? En effet, mais il était avant tout l'héritier de la Bratva, la mafia russe. Jusque là, vous vous doutez qu'il a une lourde responsabilité sur les épaules et qu'il doit se préparer à devenir parrain à son tour. Cela serait presque facile, si nous ne devions pas rajouter tous les autres fils de mafieux venant des quatre coins du globe et qui ne désirent qu'une chose : le pouvoir. Ce qui les incite régulièrement à se mettre des bâtons dans les roues et à tuer les futurs prétendants. Donovann n'était certes pas de ceux qui cherchent les problèmes et encore moins à donner la mort. Cependant, il n'était pas des moindres dans le classement des héritiers et comptait déjà trente essais visant à le tuer. Seulement trente heureusement ! En effet, son frère ainé était la terreur de Wonderland Gakuen, tous essayaient donc de se faire petit en sa présence et de ne pas emmerder son petit frère... Ne vous relâchez surtout pas cher lecteur, votre petit sourire attendrit face à cette entraide fraternel va rapidement disparaître. Juste le temps que l'auteur avoue que le frère ainé en question était un être atteint d'une folie dangereuse dont Donovann a souvent été la victime principale. C'est aussi pourquoi Donovann a été choisi pour devenir parrain à la place de son ainé. Donc je récapitule : un lourd destin, des assassins accompagnés d'esclaves doués de pouvoirs d'outre monde et un frère quelque peu taré... si peu.

Donovann vacillait donc entre le suicide, la dépression et de devenir fou. Enfin, l'auteur s'amuse à exagérer la situation, n'ayait crainte. En revanche, il avait compris qu'être doué pour se battre ne suffirait pas pour survivre une nouvelle année. La plupart de ses ennemis avaient maintenant recours à leur esclave, trop lâches pour s'attaquer d'eux même. Enfin, ce n'était pas vraiment de la lâcheté pour certains : il n'aurait aucune chance seul face à l'héritier de la Bratva... Mais revenons en à nos mafieux ! Notre jeune futur parrain c'était donc rendu à quelques ventes aux enchères, cherchant une perle rare sur laquelle compter pour sauver sa vie. Seulement, il désirait bien faire et cherchait la créature de compagnie idéale autant pour maintenir son existence sauve que pour le sauver de la solitude. Sans surprise, il remarqua rapidement que les marchés légaux proposaient des marchandises trop faibles. Il décida de participer à un marché privé et très, très inégal où on le laissa entrer facilement de par son statut.

C'est ici qu'il la découvrit. Krystal Wolf était son nom. Son prix était exorbitant. Il faut dire qu'elle gardait en son sein les ténébreux pouvoirs de Cerbères, le chien des enfers. Il s'était approché, curieux et sûr de garder une identité un peu près secrète grâce à l'éclairage. Il visualisa le corps proportionné et nu de la jeune femme. Il fut attiré par ses mouvements gracieux, il avait un certain oeil pour repérer les personnes à l'aise et doué physiquement. Sans aucun doute, cette esclave devait être redoutable et pas seulement pour le combat. Il faut dire qu'elle donnait vraiment envie avec sa chevelure argenté et ses courbes généreuses. Elle le regarda sans crainte, avec une dignité insolente et une beauté mortelle. Ses yeux étaient aussi rubis que les siens étaient saphirs. Ce ne fut qu'après avoir lu son regard qu'il se décida. Il avait trouvé sa perle rare, il en était maintenant sûr. Elle alla s'installer sur sa couche, toujours avec cette assurance déconcertante qui lui tira un sourire amusé. Il s'en alla régler la note, n'écoutant pas les recommandations de ces acolytes. Apparemment, il y avait eu plusieurs problèmes avec cette esclave, une véritable sauvage. Ce n'en était que meilleur aux yeux de Donovann qui se retira rapidement, pressé de sortir de cette étouffante atmosphère qui mettait ses nerfs à rude épreuve.

Le jour où elle arriva enfin, on toqua poliment à la porte de sa suite avant d'ouvrir la porte. Elle était là, dans des vêtements osés et son charme insolent. On lui retira son bandeau et elle put enfin constater le décor des lieux. Le salon était à vrai dire luxueux et spacieux, avec des sofas de cuirs, une grande table en chêne avec des chaises. Les meubles étaient beaux et les tapis doux. Il se baladait toujours pieds nus d'ailleurs, comme en ce moment. Il avait enfilé un jean foncé et une chemise bleu rayé d'argent qui rappelait ses cheveux noirs, dont la mèche était teint avec les mêmes couleurs. Il fit signe aux serviteurs de déguerpirent, se qu'ils s'empressèrent de faire en refermant la porte. Donovann observa son esclave qui prenait ses aises sitôt entré. Il eut un sourire malin et ses yeux se plissèrent malicieusement alors qu'il l'admirait.

- Je vais rapidement faire les présentations : tu es Esclave, je suis Maître. Déclara-t-il. Les prénoms ne sont que détails, mais si tu en venais à te poser la question moi c'est Donovann Matveiev. Il vaut mieux que tu le saches où cas où quelqu'un me demanderait auprès de toi. Trêve de bavardage, je vais te présenter ton domaine.

Il se retourna pour se diriger vers l'une des deux chambres. La sienne était dans les tons bleus, un grand lit à baldaquin aux couvertures noires tâchés de bleu ciel et aux voiles blancs s'imposait en son centre. L'immense tapis sur le parquet était bleu nuit et les murs blanc cassé. A droite, une immense bibliothèque et un long bureau de bois noir demeuraient. Une porte au fond à droite menait à sa salle de bain personnelle, tandis que celle de droite menait à son dressing. Il adressa un signe à Krystal et lui montra un matelas aux fines couvertures grises et douces dans le coin gauche, derrière la porte. Il était à même le sol mais confortable avec un immense oreiller. Sa position géographique permettait au dormeur de surveiller les allées et venues, et si besoin d'intervenir. Une petite table de chevet et une lampe étaient installés au côté du matelas.

- C'est ici que tu dormiras. Tu as une armoire de mon dressing qui t'es réservé. Il y a peu d'habits mais on arrangera cela petit à petit. Lorsque tu sors - si tu en as l'autorisation ou si tu m'accompagnes - à l'extérieur, tu as intérêts à t'habiller et bien. J'ai une dignité à entretenir et ce n'est pas en présentant un esclave mal habillé ou carrément nu que ça se fera. Des questions ou je continue ma tirade pour en terminer rapidement ? Demanda-t-il un peu ennuyé par toutes ses futilités qu'il se devait pourtant de mettre au point avec son esclave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Enfers
avatar
Gardienne des Enfers

Messages : 18
Date d'inscription : 05/03/2012
Age : 23
Localisation : Tu aimerais le savoir hein...?


Youre Secret Identity
Age : 20 ans... je crois...
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Jeu 15 Mar - 21:03


- Je vais rapidement faire les présentations : tu es Esclave, je suis Maître. Déclara-t-il. Les prénoms ne sont que détails, mais si tu en venais à te poser la question moi c'est Donovann Matveiev. Il vaut mieux que tu le saches où cas où quelqu'un me demanderait auprès de toi. Trêve de bavardage, je vais te présenter ton domaine.

Krystal ne l'avait écouté que très rapidement et regardait ce qu'il y avait sur les meubles avec un air curieux caractéristique de l'animal qui découvre un nouveau foyer. Curiosité certes mais aussi méfiance. Elle n'en avait peut-être pas l'air mais elle guettait le moindre mouvement de cet enfant loup, et était prête à réagir au moindre de ses mouvements. Elle se tourna vers lui après un moment et le regarda, fort peu impressionnée. Dis donc c'est qu'il met les points sur les "i" le bambin. Ou du moins il essaye... Toutefois, Krystal n'est pas la petite fille qui est facilement impressionnée et qui baisse les yeux devant l'autorité. Ainsi affronta-t-elle son regard taquin sans rien répondre. Cela n'en valait pas la peine mais ce gamin se faisait des illusions pour le moment. Un animal, ça se dresse... c'est triste à dire et ça l'est encore plus à penser surtout qu'elle ne se considère pas comme tel mais il n'empêche que c'est vrai. Elle le suivit en silence alors qu'il allait pour lui montrer ce qu'il appelait si bien "son domaine". Elle remarqua la présence de deux chambre, dont l'une semblait être fermée à clé. Et puisque son "maître" ne lui avait pas présenté cette pièce elle en déduit qu'elle n'avait théoriquement pas le droit d'aller y fourrer son petit nez. Mais bon, on lui pardonnera si elle est un peu trop curieuse non? Non? Et bien tant pis. Elle observa un certain moment la porte fermée... Et bien que cette pièce soit entièrement close, elle dégageait une drôle d'impression... Cela intrigua la jeune fille mais elle reporta son attention sur la chambre qui s'offrait à elle, elle irait voir l'autre plus tard. Elle entra d'un pas fluide et assuré et balada son regard un peu partout. Dis donc... ce type aime le noir et le bleu ciel, il y en avait partout! Sa chambre, ses vêtements, et même ses cheveux!

Elle caressa les voiles du lit du bout des doigts et observa le lit, un beau lit deux places, large et dont le matelas semblait être de ceux qui vous retiennent sans mal pour de longues heures de sommeil ou de paresse... Elle eut un petit sourire, c'était bien loin de ce dans quoi elle avait déjà dormi, c'était sûr... Mais elle devait bien se faire une raison, ce monde n'était pas le sien. Et il ne le sera jamais. Elle elle sera destinée à dormir sur des simples matelas, et voilà tout. Parfois, elle avait des poussées d'une nostalgie dont elle ignorait complètement l'existence. Qui était-elle avant de devenir ce qu'elle est? Avait-elle droit à des lits de ce genre? Elle secoua légèrement la tête, peu importe le passé c'est le passé et là, elle est dans le présent. Elle continua sa petite visite approfondie, s'attardant devant la bibliothèque qui semblait bien remplie. Krystal est une jeune femme cultivée, qui fait de la lecture l'un de ses passes-temps favoris et le fait que ce gamin ait une telle collection pouvait prouver qu'il n'était pas ce genre de crétin trivial qu'on croisait de plus en plus dans nos rues aujourd'hui. Il remontait peut-être un peu dans son estime... C'est alors qu'elle se dirigeait vers la porte menant à la salle de bain qu'elle aperçut le signe adressé par son maître et tourna son regard vers lui, toujours aussi froid, toujours aussi méfiant...


- C'est ici que tu dormiras. Tu as une armoire de mon dressing qui t'es réservé. Il y a peu d'habits mais on arrangera cela petit à petit. Lorsque tu sors - si tu en as l'autorisation ou si tu m'accompagnes - à l'extérieur, tu as intérêts à t'habiller et bien. J'ai une dignité à entretenir et ce n'est pas en présentant un esclave mal habillé ou carrément nu que ça se fera. Des questions ou je continue ma tirade pour en terminer rapidement ?

Elle arqua un sourcil. A-t-elle bien entendue? Non mais honnêtement pour qui il la prend? Une pute? Bien sûre qu'elle va pas se promener complètement nue dans les couloirs elle est pas dépravée à ce point. Et si certains esclaves le font sans se poser de question, et bien ce n'est pas son cas à elle. Et puis pour parler franchement, la dignité de ce gosse était le cadet de ses soucis par rapport à la sienne. Elle n'était pas un petit hybride sans importance, elle est Cerbère, le démon le plus puissant aux ordres de Satan, et aussi le plus craint. Elle se devait également de se conduire de manière descente. Bon évidemment si elle a envie de mettre des décolletés, elle en mettra, si elle veut mettre des mini jupes, elle en mettra aussi et qu'importe son avis! Elle n'avait même pas regardé le matelas, elle s'en intéressera au moment de dormir, mais là, il y avait un truc qu'ils allaient devoir régler et rapidement. Elle s'approcha de lui, la démarche presque sauvage et l'allure menaçante avant de lui faire entendre le son de sa voix.

Je crois qu'il y a une chose que tu n'as pas l'air d'avoir comprise. Je suis peut-être une esclave, et encore ça ça reste à prouver, mais je ne suis pas un animal. J'ai été humaine et j'ai des valeurs, me promener nue à la vue de tous n'en fait pas partie. Par contre, je juge moi même de la décence de mes habits et je porterai ce que je veux.

Elle le faisait un peu exprès c'est vrai. Mais elle voulait voir s'il allait s'écraser comme une mauviette, s'il allait gueuler comme un porc en espérant l'effrayer et ainsi la dissuader de recommencer à se rebeller, ou alors s'il allait faire autre chose, d'efficace. Elle était en train de le tester mais au fond ses paroles n'en restaient pas moins vraies. Si elle ne pouvait pas choisir ses vêtements autant dire que ce n'était même pas la peine d'espérer pouvoir être libre. Et puis...

Sans compter qu'en toute honnêteté, je n'ai pas pour habitude de demander la permission à chaque fois que je désire prendre l'air. Elle soupira. Si tu n'as pas confiance en moi, alors ça sera réciproque et dans ce cas là autant le dire tout de suite.

Sur ce, elle fit volte-ace et alla tâter son matelas, plus confortable que ce dans quoi il lui avait été permit de dormir. Peut-être qu'elle avait été un peu dure en lui parlant ainsi et en faisant sa chiante mais il fallait qu'elle voit s'il était à la hauteur pour recevoir les services mais aussi pour se protéger d'elle... Car elle le sait, elle est lucide, lorsqu'elle pique une crise elle crée une apocalypse... Alors elle devait être certaine que ce garçon et elle pourraient partager une relation suffisamment bonne pour qu'il ne termine pas comme les précédents. Elle ne lui veut pas de mal bien qu'elle ne l'apprécie pas réellement mais elle ne désire pas non plus sa mort, même si elle n'aurait pas de remord à le lui donner. Beau paradoxe n'est ce pas? Sans s'attendrir et sans jamais avoir haussé le ton, elle alla caresser la bibliothèque du bout des doigts et le regarda du coin de l'oeil.

Mis à part ça c'est bon, tu peux continuer

On peut se dire qu'elle le prend de haut mais... Elle avait suffisamment d'expérience pour savoir que si elle se laissait marcher dessus dès le début c'était mort pour la suite. Alors autant lui faire comprendre dès à présent qu'elle n'était pas du genre soumise, et qu'elle méritait son prix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de la dague
avatar
Maître de la dague

Messages : 17
Date d'inscription : 08/03/2012


Youre Secret Identity
Age : 18
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Jeu 15 Mar - 21:36

Donovann sourit, découvrant des canines pointues. Il ne s'était pas trompé sur son compte. Elle était une guerrière insaisissable, une rebelle dans l'âme qui se laissait pourtant amadouer doucement. Elle était peut-être une esclave mais elle semblait bien mieux que la plupart des autres. Elle avait observé ces livres avec intérêt et il en fut content. Sa bibliothèque était un trésor que peu de gens appréciaient, gros nuls. Il soupira lentement et reprit :

- Ne t'en fait pas pour tes vêtements, je n'allais pas jouer à t'habiller tous les jours comme une poupée ! La rassura-t-il en haussant les épaules. On choisira seulement les magasins ensemble. Fais ce qui te chante après, ce sont tes fesses pas les miennes.

Il grogna. Ce qui allait suivre ne serait pas facile à faire. Il devait lui parler de son rôle premier, lui avouer qu'il avait besoin de sa force. Il reprit contenance. Après tout, était-ce sa faute s'il existait des hybrides dangereux entre les mains de mafieux ? Il la regarda dans les yeux, ses yeux brillants d'un bleu métallique alors qu'il prenait la parole de nouveau avec sérieux.


- Contrairement à d'autres qui adoptent des esclaves pour faire mu-muse et les laisser à poil dans les couloirs - oui c'est pour cela que j'ai voulu mettre les points sur les i - j'ai d'importantes missions à te confier. Je sens que tu n'es pas stupide... Il marqua une pause. Tu sais que je suis un fils de la mafia et tu as certainement deviné que je n'étais pas des moindres. Seulement voilà, à cause de cette... particularité dit-on, je me vois affublé d'une petite dizaine d'ennemis malgré moi. Il renifla, parler de ses crétins lui coupait presque la langue. Et ça commence à me soûler grave. J'ai donc besoin de tes compétences. Je ne te cacherais pas que je n'ai pas mes caprices de jeune Maître, avoua-t-il en souriant diaboliquement, mais j'espère que la confiance s'installera. Tu as un rôle sur la sauvegarde de ma vie après tout, fit-il en haussant les épaules et en s'approchant de la porte de son dressing, je ne m'attends pas à un miracle. Ni de ta part ni de la mienne. La confiance viendra quand elle le pourra.

Il y entra en faisant toujours un petit signe à son esclave pour qu'elle le suive. Des vêtements s'étalaient de part et d'autre de la pièce rectangulaire. Il lui montra une grande armoire à gauche où quelques vêtements féminins attendaient.


- Si tu veux te changer, expliqua-t-il en regardant sa tenue avec un petit sourire, mais tu as autorisation de te traîner comme tu l'entends dans l'enceint de l'appartement, ajouta-t-il en revenant dans la chambre avec un petit rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Enfers
avatar
Gardienne des Enfers

Messages : 18
Date d'inscription : 05/03/2012
Age : 23
Localisation : Tu aimerais le savoir hein...?


Youre Secret Identity
Age : 20 ans... je crois...
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Mer 21 Mar - 20:13

Elle écouta son petit speech d'une oreille attentive et sans le lâcher du regard. Elle ne connaissait rien de la vie que menaient les autres esclaves et à vrai dire elle n'avait apprit qu'il y a peu que d'autres humains avaient subit le même sort qu'elle. C'était affreux franchement et parfois elle se demandait si la race humaine n'était pas à éradiquer totalement... Lorsque Donovann lui annonça que certains maîtres s'amusaient à réduire la dignité de leurs esclaves à néant, elle avait secoué la tête l'air affligé. C'était à peine croyable il y en a vraiment qui méritent d'être remis à leur place et s'il le faut, elle n'hésitera pas à s'en changer elle-même. Puis le gamin lui avoua qu'à cause de son rang il avait quelques... problèmes relationnels avec quelques autres fils de la mafia. En effet elle n'est pas idiote et l'avait deviné toute seule. C'est donc d'un air taquin qu'elle avait répondu

Merci du compliment mais comme tu l'as si bien sentis je ne suis pas stupide. J'avais donc deviné que tu ne t'étais pas fais que des amis. Pour ce qui est de mes compétences, il va falloir que tu les mérites, je ne m'offre pas à n'importe qui.

Suite à cela, le louveteau lui annonça qu'il avait également ses petites volontés avec un sourire des plus... significatifs. Krystal avait arqué un sourcil en souriant en coin, dis donc c'est qu'il a les yeux plus gros que le ventre ce garçon. Mais elle le trouvait intéressant mine de rien. Elle sentait qu'avec lui elle pourrait s'amuser. Elle retint donc cette phrase dans un coin de sa tête et écouta la suite de sa tirade sur la confiance mutuelle etc etc... d'une oreille distraite. Bien évidemment qu'elle s'installera d'elle même, la confiance n'est pas une chose que l'on force ou que l'on provoque, elle se fait avec le temps quand le moment est venu, voilà tout.

Elle était ensuite partit jeter un oeil au dressing où elle regarda les quelques vêtements qui y étaient rangés. Bon ça allait ils n'étaient pas moches et avaient l'air d'être plutôt confortable. Elle reposa les vêtements qu'elle avait dérangés puis regarda Donovann repartir en disant qu'elle pouvait se vêtir comme elle l'entendait dans cet appartement, tout en rigolant. Alors là petit puceau tu vas amèrement le regretter. Déjà qu'elle se sent d'avantage à l'aise nue qu'habillée, elle n'allait certainement pas se gêner, surtout qu'il l'avait déjà vu nue... Elle retira donc son chemisier, sa jupe, son string ses chaussures pour se mettre totalement nue et sortit du dressing.

Sa petite visite se poursuivit en toute "innocence", alors qu'elle retournait dans la chambre. Elle alla d'abord voir dans la salle de bain, dans laquelle elle laissa son odeur si envoûtante... Une fois ressortie, elle prit soin d'observer pratiquement tous les livres, en feuilletant certains, en lisant rapidement d'autres, sans se soucier du regard de son maître. Se mettant parfois sur la pointe des pieds, étendant tout son corps pour aller attraper les livres en hauteur, provocation, ou pas? Toujours est il qu'elle ne lui accordait aucun regard, semblant sérieusement plongée dans la découverte de ses livres. Puis elle avait quitté la chambre, nue toujours, d'une démarche sensuellement féline, roulant des hanches à chacun de ses pas, pour se rendre dans le salon qu'elle regarda de fond en comble, testant le canapé, observant par les fenêtres.... Son petit jeu dura une bonne demie heure et puis elle revint dans la chambre et s'allongea sur son matelas pour y "tester le confort", dans une pause particulièrement.. provocante? Oui là on pouvait le dire. D'abord sur le dos, son corps de déesse de moitié révélé, ses seins écrasés sur le matelas et une jambe fléchie. Puis elle se tourna sur le ventre et s'étira, les yeux fermés, offrant à la vue de Donovann des formes parfaites, comme une invitation empoisonnée à profiter de son corps. Viens petit moucheron... Viens te perdre sur sa toile mortelle... Ne cachant aucune partie de son corps, elle soupirait d'aise l'air complètement détendu et innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de la dague
avatar
Maître de la dague

Messages : 17
Date d'inscription : 08/03/2012


Youre Secret Identity
Age : 18
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Mer 21 Mar - 20:44

Donovann attrapa son Stephen King du moment : Dôme et s'installa dans son lit négligemment. Alors qu'il commençait sa lecture, se plongeant directement dans l'histoire, il entendit la porte de son dressing et il jeta juste un coup d'oeil curieux avant de revenir sur son livre. Très vite, il abaissa son bouquin pour vérifier un détail. Elle était nue. Elle avait suivi à la lettre ses indications. Il l'observa entrer dans la salle de bain et cligna des yeux l'ai de ne pas y croire. Il reprit un air impassible alors qu'elle revenait. Il se rendit alors compte qu'il n'avait pas été victime d'un mirage, pour sa plus grande satisfaction. Il oublia sa lecture pour épouser les formes généreuses de son esclave du regard. Elle avait encore cette dignité impossible à voler, se montrant nue et pourtant assurée. Provocatrice, elle partie faire un tour du salon avant de revenir. Le matelas accepta son corps sur lui tandis qu'elle prenait des poses qui semblaient parfaitement innocente. Mais il connaissait son jeu maintenant. Il eut un sourire goguenard n'ayant aucune culpabilité à se faire voyeur. Après tout, la victime était consentante.

Évidement, il sentait son érection frotter douloureusement à même contre son jean puisqu'il avait omis l'existence du boxer ce matin. Il descendit sans honte sa braguette. Mais la chemise serrée l'empêchait de bouger correctement. Il prit son temps en déboutonnant chaque bouton, ouvrant le vêtement sur un torse développé et un ventre plat dur tout en se léchant sa lèvre inférieur dans une douce appréhension. Il revint s'attaquer à son pantalon. Il sortit doucement son attirail de taille fort généreuse. Le bout rougis attendait seulement qu'il se complaise dans le plaisir égoïste. Il ne se fit pas prier pour passer son pouce sur la fente. Sa respiration jusqu'ici calme, malgré l'excitation, se fit plus lourde. Il ne lâchait pas des yeux le corps ivoire et délicieusement féminin. Elle lui plaisait, du moins physiquement, et il n'avait pas honte à laisser son regard le lui dire. Ses yeux de plissaient sous le plaisir et se voilaient de désir alors que sa main caressait plus franchement sa virilité. Il s'imaginait clairement au-dessus de ce beau corps, une main dans sa chevelure argenté, se préparant à la pénétrer durement. Une douce sueur s'installa sur ses temps, collant ses cheveux obscures à sa peau lisse. Il avait toujours son sourire franc, qui montrait bien qu'il prenait son pied. Bien qu'il disparaissait de temps à autres pour laisser un lourd soupir traverser ses lèvres, qui prenaient de la couleur sous l'extase. C'était moins bon qu'une bonne baise, mais c'était toujours suffisant. Sa masturbation prenait une folle tournure alors qu'il clignait à peine les yeux, plongeant ses saphirs dans les rubis de son esclave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Enfers
avatar
Gardienne des Enfers

Messages : 18
Date d'inscription : 05/03/2012
Age : 23
Localisation : Tu aimerais le savoir hein...?


Youre Secret Identity
Age : 20 ans... je crois...
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Ven 23 Mar - 17:09

Krystal l'avait observé alors qu'il se mettait à l'aise sans aucune gêne, déboutonnant d'un geste lent et précis sa chemise qui semblait le déranger dans ce qu'il s'apprêtait à faire. Ainsi donc allait-il se donner à un plaisir solitaire au lieu de venir tenter sa chance avec elle... Cela l'étonna autant que ça lui plut, pour une fois qu'un homme ne venait pas ouvertement répondre à ses provocations... Elle descendit légèrement le regard alors qu'il descendait sa braguette et laissait sortir un pénis déjà gonflé par un plaisir non dissimulé, et d'une taille fort avantageuse et qui n'avait visiblement pas encore atteint sa taille maximale. l'air coquin, elle plissa les yeux et se mordilla la lèvre intérieur, le fixant d'une manière horriblement sensuelle. Alors qu'il commençait à se caresser puis se masturbait, elle eut dans l'idée que, si elle se refusait de le toucher pour éviter qu'il ne la touche en retour, elle pouvait toujours s'amuser à voir cet enfant puceau s'extasier et jouir devant elle, jouir pour elle. C'est donc dans cet optique qu'elle laissa glisser sa main sur son ventre fin, plat et extrêmement sensible, le rétractant légèrement au contact de sa main fine et si habile... Elle remonta d'un geste suggestif ses doigts à sa poitrine qu'elle massa avec délectation, jouant avec ses propres tétons, se donnant complètement en spectacle rien que pour le plaisir de voir le regard de ce gosse s'affoler devant sa démonstration de luxure. Après avoir joué un instant avec ses seins généreusement gonflés, elle porta son index à sa bouche et vint le lécher avant de le sucer, lascivement... Alors que son autre main caressait ses cuisses.

Une fois son doigt humidifié, elle le porta son doigt a son périnée qu'elle caressa en se mordant la lèvre, alors qu'elle le remontait doucement à ses lèvres vaginales, les jambes passablement écartées pour qu'il puisse bien apercevoir le moindre de ces détails, prends en de la graine puceau, c'est comme ça qu'on excite une femme. Elle joua ensuite avec l'intégralité de son intimité, poussant de petits gémissements de plaisir sensuels alors que ses lèvres rosissaient, tout restant parfaitement contrôlé. Bien évidemment la réaction fut presque immédiate et ce n'était pas tellement la faute de ce garçon... n'importe quel homme, lorsqu'il voit une feme se donner ainsi du plaisir d'une manière désinvolte, ne peut qu'en être fortement excité. C'est cruel puisque pas forcément réciproque, mais c'est ainsi. Voilà comment elle fut amené à jouer avec l'excitation de son maître, la poussant à son paroxysme sans aucune gêne ni honte... Mais plutôt avec plaisir, histoire qu'il réalise à quel point il peut être soumis à son charme, comme n'importe quel homme finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de la dague
avatar
Maître de la dague

Messages : 17
Date d'inscription : 08/03/2012


Youre Secret Identity
Age : 18
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Ven 23 Mar - 19:57

Donovann se mordit doucement la lèvre, observant les caresses que s'offraient son esclave. Elle dégageait une sensualité insolente, une aisance dans le plaisir affolante. Le désir monta en lui alors que son sexe arrivait à son paroxysme. Pourtant, il s'arrêta momentanément de se donner du plaisir. Retirant ses mains un peu mouillées de son pré-sperme de son pantalon, il se releva sans même le reboutonner ou se donner la peine de remettre son attirail dans le vêtement. Il s'humecta ses lèvres d'envie en s'approchant sensuellement. On le comparait souvent à un loup, des mythes à son sujet portaient à croire qu'il était lycanthrope. Ce n'était que des rumeurs qui faisaient sourire tout le monde, c'était une blague de dortoir. Celle que tous connaissaient et ressortaient. Pourtant, on ne pouvait pas leur en vouloir en observant Donovann à ce moment là.

Ses yeux bleus brillaient de convoitises et paradoxalement de maîtrise. Son allure n'était pas féline mais ne manquait ni de souplesse ni d'élégance. Elle restait naturelle et nonchalante, avec l'impression de se mouvoir en terre conquise. Son sourire coquin s'était élargi, ne quittant pas son visage et creusant une fossette sur sa joue rasée de près. Il s'accroupit devant son esclave qui se caressait sans préambule, sans tabou. Ses canines aiguisés apparurent alors qu'il s'apprêtait à agir. Contre toute attente, il attrapa la main qui jouait entre les jambes de l'esclave, qui s'abandonnait au plaisir honteux si agréable. Il l'apporta à sa bouche pour sucer les doigts mouillés, la regardant dans les yeux. Il lui agrippa l'autre main et d'un coup sec releva ses bras au-dessus de la tête, la dominant.

- Qui t'as permis de te donner du plaisir ? Lui demanda-t-il d'une voix emplie de désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Enfers
avatar
Gardienne des Enfers

Messages : 18
Date d'inscription : 05/03/2012
Age : 23
Localisation : Tu aimerais le savoir hein...?


Youre Secret Identity
Age : 20 ans... je crois...
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Sam 24 Mar - 16:08

Krystal l'avait regardé s'avancer, doucement, le pénis sortit et tendu au maximum, l'allure désinvolte et assurée. Le regard empli de désir et les joues rosis par le plaisir qu'il venait de se donner, il s'avançait vers elle, pétillant d'envie. Ca y est, s'était-elle dit, il a finit par craquer, et maintenant il pensait certainement que de part son attitude elle était prête à coucher avec lui. Petit naïf. Elle le suivit du regard lors de sa marche, le regarda s'accroupir un peu plus perplexe. Que comptait-il faire ainsi positionné par rapport à elle? Son air assuré l'énervait, elle ne supportait pas qu'il la regarde comme si elle lui appartenait déjà, car ce n'était pas le cas. Pourtant, il persistait à sourire de toutes ses dents comme un prédateur s'apprêtant à jouer avec sa proie démunie. Sauf qu'il se trompait sur deux chose. De une, elle n'est pas démunie, de deux, ce n'est pas elle la proie mais bel et bien lui. Et s'il ne l'avait pas encore comprit, et bien c'était fort dommage! Elle lui céda son poignet dans un silence des plus totales, attendant de voir ce qu'il comptait faire avec, prête à le carboniser sur place si jamais il essayait de faire quoi que se soit de déplacé. Ce qui n'arriva pas. Il se contenta de lui lécher les doigts mouillés par la cyprine, semence sucrée contrairement à la plupart des femmes où elle est plutôt salée. Elle le fixa donc lécher ses doigts avec délectations, ne pouvant s'empêcher de frissonner un peu au contact de la langue de son maître sur ces derniers... Le regard intensément profond plongé dans le sien, elle fonça ensuite les sourcils alors qu'il pensait être en état de dominance après lui avoir bloqué les poignets au dessus de la tête. Petit joueur. En tout cas il n'aurait jamais dû faire ça...

- Qui t'as permis de te donner du plaisir ?

Elle lâcha un "tch" dédaigneux et méprisant, mais pour qui il se prend? Il a 18 ans, une tête de chiot puceau et il pense vraiment pouvoir lui interdire quoi que se soit? Elle finit par sourire en coin, il était temps de lui apprendre la vie. Elle se tourna d'abord vers lui, et vint lui caresser les côtes avec sa jambe dans un geste lent et langoureux, avant de la placer sur son torse et de se redresser vers lui pour le mettre dos au sol, sa jambe pressé contre son torse, et ses poignets libérés. Elle chopa ceux de Donovann qu'elle plaqua violemment contre le sol en appuyant sur son torse avec sa jambe pour le garder au sol. Telle une véritabe tigresse elle le fixa de haut alors que ses longs cheveux blancs venaient chatouiller le visage de son maître.

Je n'ai pas besoin de la permission d'un puceau qui avait tout à fait l'air complètement dépendant de mes mouvements pour me caresser ou faire quoi que se soit d'autre. Elle sourit d'avantage en coin en approchant son visage. Tu étais limite en train de baver et tu étais à deux secondes de jouir complètement obsédé par ce que je faisais alors ne viens surtout pas venir en grand seigneur pour m'interdire ce que tu apprécies que je fasse

Indomptable et franche, comme d'habitude... Sa cheville placée au niveau du membre de Donovann qui se trouvait juste en dessous de son propre sexe, elle s'amusa à lever et baisser le pied pour que sa peau douce et chaude vienne frotter la verge de ce dernier. Il était en train de perdre leur première "bataille"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de la dague
avatar
Maître de la dague

Messages : 17
Date d'inscription : 08/03/2012


Youre Secret Identity
Age : 18
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Dim 25 Mar - 18:23

Donovann haussa un sourcil alors que son esclave grognait de dédain. Il fut légèrement surpris lorsque la douce jambe de l'hybride caressa langoureusement son flanc. Mais il ne répliqua rien, curieux de ce qu'elle entreprenait. Il se retrouva alors à terre, une jambe sur ses pectoraux et abdominaux, un pied délicat contre son sexe qui ne râla pas contre ce doux effleurement. Il haussa de nouveau son sourcil alors qu'il se retrouvait dominé, étant à son tour prisonnier. Il observa les traits harmonieux et mutins de son esclave. Son visage était encadrés par des cascades de mèches argentés qui chatouillaient son torse dénudé et ses pommettes, se perdant parfois dans ses propres cheveux sombres.

- Je n'ai pas besoin de la permission d'un puceau qui avait tout à fait l'air complètement dépendant de mes mouvements pour me caresser ou faire quoi que se soit d'autre.

Non mais qu'est ce qu'elle lui chantait ? Il était tout sauf puceau. Son air narquois resta le même mais son sourire disparut, une lueur espiègle mais plus sérieuse et défiante apparaissant dans ses yeux. Ensuite, il n'avait absolument pas été dépendant de ses gestes langoureux. Il en avait profité certes. Voilà où se tenait la nuance. Elle sourit d'avantage en coin en approchant son visage.

- Tu étais limite en train de baver et tu étais à deux secondes de jouir complètement obsédé par ce que je faisais alors ne viens surtout pas venir en grand seigneur pour m'interdire ce que tu apprécies que je fasse

Ce fut au tour de Donovann de pousser un soupir dédaigneux. Il remonta son buste, son visage se rapprochant de celui de son esclave alors que son petit pied flattait son sexe.


- Ôte moi d'un doute, ne serait ce pas toi qui te caressait comme une chienne en manque ? Tu ne vaut pas mieux que moi dans l'art de la pudeur. En effet, j'apprécie beaucoup que tu m'aides - volontairement ou non - à me donner un instant de plaisir, que tu te touches, que tu me chauffes... Seulement, ça ne veut pas dire que j'apprécie que tu profites de mon moment de plaisir honteux et égoïste pour t'abonner toi aussi à ce plaisir. Je décide ici. D'ailleurs...

Il lécha langoureusement la lèvre inférieure de son esclave, appréciant son goût.

- Tu as une sacrée petite bouche venimeuse qui pourrait être tellement plus utile sur mon sexe en ce moment, ricana-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Enfers
avatar
Gardienne des Enfers

Messages : 18
Date d'inscription : 05/03/2012
Age : 23
Localisation : Tu aimerais le savoir hein...?


Youre Secret Identity
Age : 20 ans... je crois...
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Lun 26 Mar - 10:04



- Ôte moi d'un doute, ne serait ce pas toi qui te caressait comme une chienne en manque ? Tu ne vaut pas mieux que moi dans l'art de la pudeur. En effet, j'apprécie beaucoup que tu m'aides - volontairement ou non - à me donner un instant de plaisir, que tu te touches, que tu me chauffes... Seulement, ça ne veut pas dire que j'apprécie que tu profites de mon moment de plaisir honteux et égoïste pour t'abonner toi aussi à ce plaisir. Je décide ici. D'ailleurs...

"une chienne en manque", cette expression sonna comme demande de mise à mort dans les oreilles de Krystal. Certes n'avait-elle pas été la reine de la retenue mais elle était tout sauf en manque, et elle tout sauf une chienne. Mais au fond, à quoi s'était-elle attendu à propos de ce gamin? C'est un mafieux, et en plus c'est un Pike, en bref la pire des vermines. Ceux là n'ont de respect pour rien ni personne d'autre que leur propre personne, pensent qu'ils sont les maîtres de tout et tout le monde, et il était bien temps de les faire descendre de leur nuage pour les faire réintégrer la terre ferme. Ils ne valent pas mieux que les autres. Alors qu'il léchait ses lèvres, qu'elle entrouvrit très légèrement dans une expression de colère montante, il ajouta alors:

- Tu as une sacrée petite bouche venimeuse qui pourrait être tellement plus utile sur mon sexe en ce moment

Ha ha... Petit rigolo, il aurait fallut y penser avant. Agrippant la mâchoire de son maître et y laissant de belles traces d'ongles, c'est sans jamais levé le ton et en plantant son regard tranchant et torride à la fois qu'elle répondit

Je te conseille de rapidement ôter la vision de "la chienne en manque" qui trône dans ton petit esprit lorsque tu me vois. Et surtout lorsque tu me parles... C'était la première et dernière fois que tu m'insultais.

Elle aurait pu être bien plus méchante et en avait tué pour moins que ça, mais allez savoir pourquoi, ce gamin l'amuse et lui plait. Il avait quelque chose de différent et elle se plaisait à le rabrouer autant que ça lui plaisait qu'il tente de la soumettre, aussi lâchat-t-elle son visage. Maintenant...

Pour ce qui est de ma bouche... Sache que tout le monde ne la mérite pas. Alors...Elle effleura ses lèvres des siennes puis sa joue, puis son oreille et lui susurra. Alors il va falloir que tu me prouves que tu la mérites, que tu me convaincs de t'accorder mon savoir faire... maintenant.

Peut-être trouvera-t-il qu'elle se vante mais en tout cas ses dernières "relations" lui ont toujours dit qu'ils n'avaient trouvé meilleure partenaire. Alors il fallait qu'il se décide. Sinon il restera avec son érection tant pis c'est pas son problème. Continuant de titiller sa virilité avec la plante de son pied, sa poitrine venant sensuellement s'appuyer contre le torse de son maître, elle attendit que ce dernier se décide à faire quelque chose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de la dague
avatar
Maître de la dague

Messages : 17
Date d'inscription : 08/03/2012


Youre Secret Identity
Age : 18
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Lun 26 Mar - 16:55

Elle lui attrapa agressivement la mâchoire, la griffant de sa parfaite manucure. Elle semblait aussi parfaitement en colère. La seule chose qui retint Donovann de tirer sa lame sous sa manche pour faire reculer la menace fut ses yeux qui ne semblaient pas encore départis de luxure. Son visage se referma cependant, prêt à se protéger et à en découdre. Ses yeux étaient encore avides du corps au-dessus du sien mais la méfiance était plus forte encore. Il n'avait pas passé dix-huit ans de sa vie auprès d'une famille sale de sang et d'un frère tortionnaire sans en prendre de la graine.

- Je te conseille de rapidement ôter la vision de "la chienne en manque" qui trône dans ton petit esprit lorsque tu me vois. Et surtout lorsque tu me parles... C'était la première et dernière fois que tu m'insultais.

Ah d'accord, parce que pour une fois il avait essayé de faire mal sans la demande de personne : ni son père ni son statut de mafieux qui lui collait à la peau, il se prenait le revers de la médaille. Il avait réussi à la vexer mais à quel prix, cela ce sera bientôt. Il haussa un sourcil en signe de fausse innocence et de défi, un peu surpris que la créature si impudique et insolente s'arrête sur cette simple provocation verbale. Il aurait dû se douter qu'une certaine dignité, un certain honneur régnait sous toute cette insolence mordante et cette belle assurance.

- Pour ce qui est de ma bouche... Sache que tout le monde ne la mérite pas.

Alors...Elle effleura ses lèvres des siennes puis sa joue, puis son oreille. Donovann ferma un peu plus les paupières, touché malgré lui par ces doux effleurements qu'il n'avait jamais connu, ni avec sa famille ni avec ces coups d'un soir. Elle lui susurra :

Alors il va falloir que tu me prouves que tu la mérites, que tu me convaincs de t'accorder mon savoir faire... maintenant.

Donovann répondit sur l'instant. Se détachant avec habilité de la poigne de son esclave, il attrapa les douces hanches et retourna la jolie créature sous lui, se plaçant un peu en hauteur mais bien placé entre les jambes blanches. Il sourit en parsemant de baisers et de douces morsures l'appétissant cou de sa demoiselle de chambre.

- Tu me proposes un donnant-donnant, clarifia-t-il, [color=darkred]pourquoi pas. J'aime donné plaisir à mes cavalières. Juste, assure-toi de tenir parole.

Il enfonça alors un doigt taquin dans l'intimité sucrée de sa camarade. Il le fit bouger délicatement contre les parois sensibles, cherchant à lui procurer du plaisir alors qu'il se frottait lentement contre sa jambe. Il lui aspira les lèvres, captura sa langue dans un baiser impérieux. Il voulait la faire taire et voir ce qu'elle savait faire de son beau corps. Il n'essaya pas de l'entraver, posant juste son corps, titillant son intimité d'une main et flattant ses flancs de l'autre. Il n'aimait pas forcer ses partenaires. Il n'y avait jamais de partage avec elle mais pas de douleur ou de souffrance non plus. Il en avait sa dose lorsqu'il s'occupait des affaires de son père. Il caressa, malaxa et griffa les flancs bien dessiné avant de descendre attraper une fesse ferme. Il la massa avec envie, suçant le lobe de ce qui serait peut-être sa camarade de sport de chambre.


Dernière édition par Donovann MATVEIEV le Dim 8 Avr - 9:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Enfers
avatar
Gardienne des Enfers

Messages : 18
Date d'inscription : 05/03/2012
Age : 23
Localisation : Tu aimerais le savoir hein...?


Youre Secret Identity
Age : 20 ans... je crois...
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Mer 28 Mar - 18:48

Visiblement, il n'avait pas apprécié qu'elle même n'apprécie pas ses dires? Et bien quoi, lui il aurait aimé peut-être? Laissez la rire. Pourtant, dans ses yeux, c'est bien une lueur vive qu'elle avait vu. Une lueur qui ne montrait que trop bien qu'il était prêt à réagir à toute menace de sa part. Ha ha.. pauvre mortel, que peux tu donc bien faire contre le grand chien des enfer? Rien. Rien du tout. Alors qu'elle aurait très bien pu pousser la chose encore plus loin, elle s'était désintéressée de la remarque peu flatteuse qui l'avait énervée pour plutôt se concentrer sur la fin de sa phrase. Ah ah... Là c'était bien différent. Il réagissait à chacun de ses mots de manière immédiate et c'est ainsi que lorsqu'elle le mit au défi de tout faire pour s'accorder les bienfaits de ses lèvres, elle sentit les poignets du garçon se détacher des siens sans qu'elle n'ait chercher à le retenir. Se laissant caresser les hanches le regard félin et brillant comme une mise en garde, elle se laissa mettre dos contre sol et accueillit les lèvres de son maître sur son cou sensible avec de discrets frissonnements. Elle regardait le plafond d'un regard lointain, l'esprit aux prises avec certaines questions dont elle ne parvenait pas à se dépêtrer. Elle avait céder alors qu'elle s'était jurer de ne pas se laisser toucher... Croirait-il qu'elle était si faible d'esprit? Allait-il essayer de profiter d'elle? Allait-il comprendre qu'utiliser ses dons l'effrayait...?

- Tu me proposes un donnant-donnant, clarifia-t-il, pourquoi pas. J'aime donné plaisir à mes cavalières. Juste, assure-toi de tenir parole.

Elle planta son regard dans le sien et sans avoir le temps de répondre elle sentit un doigt la pénétrer avec douceur et langueur. Heureusement qu'elle s'était bien fait mouiller avant... Elle ne put s'empêcher de gémir brièvement et sensuellement alors qu'il prenait plaisir à visiter son antre chaude et humide d'une main, à torturer délicieusement ses fesses de l'autre, tout en venant titiller le lobe de son oreille. Elle sourit en coin et glissa ses doigts fins et habiles sur le torse de son maître, prit le temps de faire durcir ses tétons puis descendit l'une de ses mains à son sexe.

Je n'ai pas pour habitude de revenir sur mes promesses. Tu le découvriras si je ne te dévore pas avant...susurra-t-elle dans un murmure délicatement sensuel...

Elle glissa ses doigts sur son gland, puis sur son frein, sur sa verge... Prenant un malin plaisir à tester son nouveau jouet sans jamais cesser de gémir de plaisir, elle ne le quittait pas des yeux et entama de longs mouvements de va et vient avec sa main


Alors, n'est ce pas plus agréable avec ma main?

Elle le retourna une deuxième fois sur le dos pour couvrir son torse de chauds baisers, descendant progressivement ses lèvres sur son ventre puis sur son sexe qu'elle lécha, embrassa, suçota... Observant ses réactions, et alors qu'elle n'avait que le gland de son maître en bouche, elle masturba le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de la dague
avatar
Maître de la dague

Messages : 17
Date d'inscription : 08/03/2012


Youre Secret Identity
Age : 18
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Mer 28 Mar - 19:38

Il ne se laissait pas des gémissements sensuels de son esclave. Il la pénétra d'un doigt en plus alors qu'il frissonnait sous le contact doux des mains féminines sur sa poitrine. Elle joua avec ses tétons, le faisant haleter légèrement alors qu'il se vengeait sur le sein rond, gobant le mamelon rougi. Une main se posa sur son sexe, rougi lui aussi, et il gémit alors qu'elle lui susurrait langoureusement :

- Je n'ai pas pour habitude de revenir sur mes promesses. Tu le découvriras si je ne te dévore pas avant...

- Tant mieux, on va bien s'entendre, ricana doucement Donovann en soupirant d'aise.

Alors que leurs regards s'encraient l'un dans l'autre, saphir contre rubis, Krystal commença à jouer avec sa virilité. Il gémit, accompagnant les petits bruits terriblement sensuels de son esclave. Dans la chambre silencieuse, leurs chants de plaisir les excitaient davantage. Donovann plissa des yeux sous le désir qui montait en lui alors qu'elle entretenait sa virilité de la plus merveilleuse des façons.

- Alors, n'est ce pas plus agréable avec ma main? Fit-elle, provocante.

Elle le retourna et il se laissa faire avec plaisir cette fois. Il la laissa parsemer sa peau de ses lèvres en soupirant. Elle descendit doucement et Donovann gémit d'appréhension, espérant en silence. Son ventre contracta ses muscles lorsqu'elle vint les féliciter de ses lèvres. Elle allait toujours plus bas et finit par trouver le sexe excité et gonflé. La délicate bouche s'enroula autours de son gland en mal d'amour alors que sa main venait sur sa longueur de taille fortement satisfaisante. Il eut un hoquet avant de gémir profondément.

- Hum... Tes mains sont bien mais... HA, je savais bien que ta bouche était douée, souffla-t-il alors que l'insolente bouche lui en faisait voir de toutes les couleurs.

Dans cette position, il ne pouvait pas lui offrir du plaisir. Elle était trop loin, entre ses jambes. De toute façon, il avait maintenant du mal à réfléchir, à penser au plaisir de l'autre alors qu'il combattait pour gérer le sien. Il posa une main sur son ventre plat, cherchant à se reconnecter quelque peu, tandis que l'autre venait caresser doucement les longs cheveux, les frottant entre les doigts. Il appréciait leur texture et leur douceur, leur couleur peu ordinaire. Il les peigna doucement, sans les regarder alors qu'il jetait un oeil plutôt au travail de son esclave sur son sexe. Il lui sourit doucement, ses yeux brillants de plaisir. Lui demandant silencieusement ce qu'elle oserait faire de plus, ce qu'elle pouvait lui apporter de plus. Il en était tremblant d'avance, comprenant qu'il avait face à lui une femme douée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Enfers
avatar
Gardienne des Enfers

Messages : 18
Date d'inscription : 05/03/2012
Age : 23
Localisation : Tu aimerais le savoir hein...?


Youre Secret Identity
Age : 20 ans... je crois...
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Ven 6 Avr - 17:56

- Hum... Tes mains sont bien mais... HA, je savais bien que ta bouche était douée,

elle sourit de manière coquine et s'appliqua bien à sucer son gland, l'aspirer, le presser avec sa langue, baladant sa main libre sur les bourses du jolie petit loup. Elle commença des va et vients langoureux sur l’extrémité rougit du pénis de son membre et prit ce dernier plus profondément en bouche à chaque aller et venu. Levant vers lui ses yeux de sang pour mieux apprécier ses expressions tendues de plaisir et de désir, elle le goba entièrement et fit racler son gland contre sa gorge en faisant des "non" de la tête. Oui, le moins que l'on puisse dire est qu'elle s'y connait plutôt bien. Ne se lassant jamais des plaintes de son partenaire et maître, elle se redressa tout de même et glissa sa langue chaude et habile sur son nombril, qu'elle lécha avec amusement, tout en venant caresser sa verge avec sa généreuse poitrine, si chaude et si douce... Avec des yeux de prédateur, elle entama alors une cravate du notaire parfaitement exécutée et se délecta du moindre soubresaut de plaisir, c'était si mignon.

elle revint ensuite à sa fellation et savoura de nouveau la douce sensation de sentir gonfler le membre de cet homme dans sa bouche. Elle ne ne mena pas a la jouissance, car elle n'avait pas envie d'arrêter de jouer encore. Se retirant donc, elle put donc bien l'admirer, lui et ses joues rosies par la chaleur bouillante de son corps, lui et son regard brillant et en même temps planant dans un univers de luxure, elle sourit et joua avec son membre entre ses doigts en disant


Alors petit mafieux, on a du mal à suivre le rythme?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de la dague
avatar
Maître de la dague

Messages : 17
Date d'inscription : 08/03/2012


Youre Secret Identity
Age : 18
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï] Dim 8 Avr - 9:33

C'était divin et Donovann se laissait transporter dans le monde du plaisir. Sa virilité était merveilleusement torturée. Entouré dans la chaleur de la bouche de son esclave, il était caressé par la douce langue, massé contre la paroi du palais. Il haletait en passant sa main dans les cheveux argentés sans vraiment s'en apercevoir. Lorsqu'elle lui fit une gorge profonde, il dû ravaler un cri de plaisir qu'il étouffa en se mordant la lèvre. Elle le manipulait facilement, l'offrant au monde de la jouissance. Elle se retira sous son grognement désapprobateur, qui disparut dans un sourire quand sa langue rencontra son nombril. Cela fut suivi d'un long frisson d'appréhension et d'excitation alors que son membre se retrouvait pressé entre ses deux seins ronds. Il gémit tandis qu'elle glissait contre son membre, laissant sa poitrine l'exciter et le masser. Elle redescendit bien vite sous le souffle tremblant de Donovann qui n'en croyait pas sa chance. Krystal reprit sa merveilleuse fellation sous le gémissement appréciateur de son maître. Elle se releva pourtant peu après et Donovann ouvrit ses yeux mi-clos. Elle l'observait avec contentement et Donovann sourit espièglement.

- Alors petit mafieux, on a du mal à suivre le rythme?

Donovann attrapa sa nuque et l'approcha pour embrasser passionnément ses lèvres. Il les firent retourner une nouvelle fois, la dominant de nouveau.

- Nous verrons si tu chanteras la même chanson dans quelques minutes.

Sur ce, il écarta ses jambes et posa son nez contre son pubis, soufflant dessus un instant avant de sortir une langue coquine qui lécha le clitoris. Il continua de masser sensuellement se petit bout de chair de sa langue. Il ressemblait à un chat qui lécher son petit tant le geste était profond et intime. Mais dans ce contexte, il était plus semblable à un loup qui se délectait de son futur repas, de façon respectueuse et sensuelle qui aurait fait rougir le plus obsédé des hommes. Comme Krystal, il remonta jouer avec le nombril, soufflant et léchant le petit trou pendant que sa main se frottait contre le pubis. Il redescendit le long du corps et posa les belles jambes écartées sur ses épaules. Il approcha son visage et lécha l'ouverture de son esclave. Il continua quelques secondes avant d'y insérer sa langue, se délectant du goût de l'hybride. Sa langue entreprit un va et vient, tantôt doux tantôt brusque, la roulant de temps en temps contre les parois sensibles. Il se releva avant qu'elle ne jouisse, la punissant de ne pas lui avoir donner ce plaisir plus tôt et observa ses joues rougies, ses lèvres à demi-ouverte. Il sourit et vint les embrasser lentement et langoureusement.

- As-tu d'autres jeux à proposer ou penses-tu en avoir eu assez ? A moins que tu n'en ais eu trop justement. Pour ma part, je ne suis pas entièrement satisfait.

Et il appuya ses dires en frottant sa virilité contre le pubis de son esclave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï]

Revenir en haut Aller en bas

Paquet cadeau à l'intention de Mr Matveiev... [pv Donovann] [Hentaï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Jpop Trash
» Un paquet de mini-chatons... =)
» Une cadeau empoisonné.
» Brumy, t'es sadique alors le voilà ton cadeau, car t'es méchante !
» Cadeau pour Takeshi
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagami No Imeーji  :: Troisième Acte : Kagami No Imeーji :: Wonderland Gakuen :: Les alentours :: Le pensionnat :: Chambre n°6-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit