Kagami No Imeーji

A quoi ressemblez-vous quand vous vous regardez dans le miroir ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Béatrice LEROY [terminé, darling]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cruelle Princesse ~
avatar
Cruelle Princesse ~


Messages : 552
Date d'inscription : 31/08/2011
Localisation : Dans mon château ~


Youre Secret Identity
Age : 17 ans
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Béatrice LEROY [terminé, darling] Mer 31 Aoû - 18:40










LEROY
Béatrice Elisabeth Anastasi

[Vocaloid] feat [Gumi]
Surnom : Aucun ~
Sexe : ♀
Âge & Date de naissance : 17 ans / 22 mars 2003
Origines : française et anglaise.
Groupe sanguin : AB+
Orientation sexuelle : bisexuelle
Statut(Etudiant(e), professeur...) : étudiante.
Année d'étude : sa première.
Groupe souhaité : Pike.
Rang souhaité : Cruelle Princesse ~





Il étais une fois...


Charles est un noble français, Eleanor une princesse anglaise. Cette dernière représentait la famille royale en France, grâce à son charme et à son visage d’ange. Elle enchainait gala, rencontre, dîner, jusqu’au jour où elle rencontra Charles. Peu de temps après, ils se marièrent. D’amour ? Peut-être, ou peut-être pas. Béatrice ne le saura jamais. Ils commencèrent ensuite à faire des voyages de convenance en France et au Japon.
Puis le 22 mars 2003, ils eurent une petite fille qu’ils nommèrent Béatrice en hommage à la mère de Charles. Élisabeth lui vient de la reine que ses parents adoraient. Et pour finir, Anastasia. Pour quelle raison ? Tout simplement parce que c’est le prénom d’une autre princesse, la cousine d’Eleanor. Par la suite, deux évènements marquants survinrent dans sa vie. En fait, il y en eut beaucoup. Mais deux en particuliers. Un qui a est la cause de ce qu'est devenue la demoiselle, l'autre qui a changé sa vie du tout au tout.


Le 8 mai 2013

Béatrice se baladait entre les rayonnages d’une bibliothèque. Son garde-du-corps traînait derrière elle, observant tous les visages et retenant de temps-à-autres sa petite protégée pour que cette dernière n’aille pas trop loin. En fait, ils n’auraient même pas dû être à cet endroit. C’était la demoiselle qui avait insisté tant et si bien qu’il n’avait pas eu le choix. Elle cherchait donc là-bas sa meilleure amie. Aileen. Elle n’était venue dans cet endroit que parce qu’elle avait entendu dire que la personne à laquelle elle tenait tant s’y trouvait. Elle n’avait sinon jamais été particulièrement intéressée par les livres.

- Béa ? Arrête de dire des bêtises, elle est nulle !

Cet éclat de voix fit réagir la petite princesse qui tourna la tête ver l’origine du bruit. Elle se mit sur la pointe des pieds et observa ce qui se passait de l’autre côté. Elle n’aurait pas dû. Le spectacle qu’elle y vit la chamboula.

- Elle est riche, c’est tout ! Et tellement naïve ! Regarde ce que j’ai trouvé chez elle l’autre jour. C’est laid, mais je suis sûre que ça vaut un paquet d’argent.

Quelque chose se brisa chez Béatrice. Des larmes coulèrent sur ses joues tandis que sa meilleure amie exhibait fièrement le bijou que sa mère lui avait donné. Elle y tenait beaucoup à ce collier, pour la simple et bonne raison qu’il montrait que sa génitrice lui portait un minimum d’attention. Et sa seule et unique amie venait de tout écraser. Béatrice baissa la tête, se remit normalement et essuya ses larmes d’une main rageuse. Elle leva la tête et alla de l’autre côté pour voir Aileen. Cette dernière, l’apercevant, resta figée sur la place, bouche bée. Pourquoi ? Probablement parce qu’elle ne s’attendait pas à la voir ici. Ou alors simplement parce que le visage de la demoiselle arborait un masque de mépris. Cette dernière récupéra son collier et s’apprêta à faire demi-tour, quand elle fut retenue par une parole :

- Béa, attends, c’est pas ce que tu crois !
- Je m’appelle Béatrice Elisabeth Anastasia Leroy. Pas Béa.

Puis elle se détourna totalement et partit. Elle décida ce jour-là de ne plus jamais faire confiance à personne. Ceux qui s’approchaient d’elle n’étaient que des rapaces attirés par son argent.


Le 28 août 2020

- Père, vous m’avez fait demandé ?

Béatrice s’avançait dans le bureau de son père, son regard impassible dirigé droit dans les yeux de ce dernier. Elle voulait lui prouvé qu’il ne lui faisait pas peur. Ni lui, ni sa mère qui se servait un verre de champagne un peu plus loin. Charles fit un geste de la main en direction du fauteuil qui lui faisait face et l’invita à s’y installer. Ce qu’elle fit. Elle ne pouvait pas désobéir à son père.

- Effectivement Béatrice. Ta mère et moi aimerions te parler de quelque chose d’important.

Cette dernière, sentant son mari parler d’elle, s’approcha, son verre toujours à la main. Elle s’assit sur le canapé, à côté de Charles et posa sa main gauche sur son bras. Puis elle regarda sa fille. Droit dans les yeux. Sans sourire. Sans perdre son masque impassible. Elle ne ressemblait nullement à une mère. Plus à un policier annonçant une mauvaise nouvelle. Quoique, même eux devaient être capables d'éprouver de la compassion.

- Nous avons décidé de t’envoyer à Wonderland Gakuen. Cette académie est très connue au Japon et nous a été recommandée par un vieil ami. Tu étudieras là-bas et représenteras à la fois nôtre pays et nôtre famille. J’espère que tu en es consciente. Tu ne devras faire aucun faux pas. Me suis-je bien fait comprendre ?
- Oui, Mère.
- Très bien. Tu partiras demain. Tu peux donc disposer.

Béatrice se leva, fit une rapide courbette et s’en alla. Elle était contente de partir, de quitter cette maison étouffante, mais restait légèrement indécise. Aucun problème d’adaptation ne viendrait lui mettre des bâtons dans les roues : elle était trilingue, anglais, français, japonais. Par contre, elle serait livrée à l’inconnu. Et elle détestait ne pas tout connaître. C'est pour cette raison qu'elle sortit son téléphone et composa un numéro :

- Allo ? répondit une voix.
- Conrad, c'est moi. Récupère tout ce que tu peux trouver sur une école nommée Wonderland Gakuen au Japon. Tu me donneras le tout dans une heure.

Puis elle raccrocha. Elle n'aimait pas s’embarrasser de politesse avec les gens du peuple.



A quoi ressembles-tu ?


Fragile poupée.
Distinguée princesse.
Belle demoiselle.

Tous ces termes siéent à merveille à cette chère Béatrice. Cette dernière ressemble à une poupée de porcelaine. Froide, intouchable, parfaite. Sa peau si pâle peut sembler presque blanche et est constamment lise. Comment cela se fait-il ? Pourquoi, alors qu’elle est encore adolescente, n’a-t-elle aucun bouton ? Eh bien, il y a une bonne raison à cela : son père a toujours veillé à ce que sa fille reçoive les meilleurs traitements possibles. Mais ce n’est pas tout. Elle a également reçu un étrange héritage de la part de sa mère : celui-là. En effet, cette dernière a toujours eu une belle peau que de nombreuses personnes – pour ne pas dire toutes – lui envient. De plus, du corps si doux de la demoiselle exhale un étrange parfum. Mélange de la subtilité de la vanille et de la framboise sucrée, les gens sont envoutés par sa seule odeur. Et par son charisme, également. Eh oui, la jeune demoiselle possède aussi un charisme éclatant. Quand elle se trouve dans une pièce, sa posture droite, son air constamment hautain et sa bouche pincée, attirent l’attention. Elle n’a jamais été habituée à passer inaperçue.


Grande comme un arbre.
Fine comme un roseau.

La demoiselle est également grande. Enfin, grande, c’est un peu vite dit. Disons qu’elle fait pleinement la taille moyenne des jeunes filles de son âge. Sa taille semble en plus augmentée par le fait qu’elle est très fine. Sa petite poitrine, son ventre plat et ses jambes longues et dépourvue de graisse inutiles, ne font qu’ajouter à son charme. Elle possède également de petits pieds. Disons plutôt qu’elle chausse du trente-neuf. Étonnant n’est-ce pas ? Pourtant, ça ne l’empêche absolument pas de marcher avec grâce et élégance, bien au contraire. Elle a ça dans le sang. Marcher d’une autre démarche serait carrément inconcevable pour la jeune fille qui n’y aurait pas été habituée. Mais parlons maintenant de ses mains. Ah, ses mains si douces et si belles, dont les longs doigts fins se terminent par des ongles impeccablement manucurés. Lavés, frottés, ces derniers brillent de milles éclats alors même qu’il n’y a pas trace de vernis.


Des yeux hypnotiseurs.
Des cheveux soyeux.
Un sourire d’ange.

Comme vous devez le savoir, la demoiselle a un regard hautain. Néanmoins, il est facilement éclipsé par la couleur si particulière de ses yeux, qui sont rehaussé d’un fin trait d’eye liner. On dirait un étrange mélange entre du bleu outremer et une pincé de vert d’eau. Et pourtant, malgré leur bizarrerie, les gens sont constamment fascinés par ses iris si uniques. Mais ce n’est pas tout ce qui la rend fascinante. Elle possède également de doux cheveux d’un vert bleutée si définissable. Attention, ne commettez jamais, au grand jamais, l’erreur de sous-entendre qu’ils sont artificiels, où vous devrez subir sa foudre. Ils sont cent pour cent naturels. L’ADN fait bien les choses n’est-ce pas ? Quoiqu’il en soit, elle possède également deux longues mèches qui encadrent son magnifique visage alors qu’à l’arrière, ils atteignent à peine la base de sa nuque. Une frange lui cache également une partie du front, dévoilant tout de même ce qui reste le plus important. Ensuite, abordons le sujet de sa bouche. Ses lèvres toujours légèrement rosés s’entrouvrent sur de belles et droites dents blanches. Vous en doutiez ? Il ne fallait pas ! Elle a eu le droit aux meilleurs dentistes que le monde ait jamais connu. Le jour où elle a réussi à avoir une carie, elle l’a perdue tout aussi sec. C’est aussi ça la magie d’une famille royale : le carnet de relation est bien fourni. Quoiqu’il en soit, elle sait comment charmer les autres d’un simple sourire. Enjôleur, charmeur, compatissant, elle sait tout faire, si bien que les autres se trompent souvent sur son compte. Ils la prennent pour un ange. Quelle cruelle erreur ! Et ils pourraient le voir bien assez tôt...


Des vêtements classes.
Des chaussures adaptées.

Comme son père et surtout sa mère la traînent souvent dans des soirées, Béatrice a pris l’habitude de s’habiller avec classe et élégance. Chaque détail est passé au peigne fin. Que ce soit les plis de sa robe ou l’ourlet de son pantalon. En fait, elle porte principalement des robes. Ni trop longues, ni trop courtes, elles s’arrêtent généralement aux niveaux des genoux. La partie en haut est souvent constituée d’un décolleté qui en montre suffisamment sans trop en montrer. Elle met souvent des chaussures à talon avec des lacets pour accompagner le tout. Bien sûr, que les talons soient gros ou à aiguille, elle ne tombe jamais. Le traumatisme de ses cours pour marcher comme une dame restant à jamais graver dans sa mémoire. Pour se protéger du vent, elle porte souvent des vestes en soie ou des écharpes retenues par des broches en or ou en argent. Il lui arrive également de porter des tailleurs, mais elle sait très bien que ce n’est pas la tenue qui lui va le mieux. Quant à ses cheveux, elle les laisse tout le temps détachés, mais les décore avec de petits chapeaux ou des serre-tête incrustés de diamant, pour montrer aux autres sa fortune.


Des colliers en or.
Des bracelets en émeraudes.
Des bagues en onyx.

Mais une princesse n’en serait pas une sans de bons accessoires. Elle affectionne particulièrement les pierres précieuses sombres, comme l’onyx. Elle possède d’ailleurs une bague dont l’anneau est en argent, tandis que la pierre en forme d’ovale, est en onyx. Elle adore ce bijou, au point qu’elle le porte constamment à l’annulaire droit. Elle ne s’en détache que pour se laver et dormir, par peur de l’abîmer. Elle affectionne aussi tout particulièrement un collier donc le pendentif est une améthyste taillée en forme de rond et soutenu par une chaîne en argent. Ce collier a appartenu à sa mère pendant toute la jeunesse de cette dernière. Quand elle est tombée enceinte, elle l’a retirée pour ensuite le donner à sa fille. C’est en quelque sorte un bijou que toutes les aînées de sa famille ont tenu entre leur main, tiennent ou tiendront. C’est, en quelque sorte, un bijou de famille créé par son arrière-arrière-grand-mère. Pour finir, elle possède aussi deux bracelets qu’elle porte souvent. Le premier est composé d’une dizaine de pierres aigue-marine formant un rond qui lui enserre le poignet. Le deuxième est en or avec une pierre de lune en forme d’étoile. L’intérieur semble rempli de paillettes qui étincellent dans la lumière du soleil.




Miroir mon beau miroir, dévoile nous sa véritable nature ? Qui est-il réellement?



Mettre de la distance pour ne pas souffrir.
Mépriser pour dominer.

Béatrice est très distante. Pour elle, être trop proche des autres est un suicide à la fois social et mental. Elle est froide avec les autres pour la simple et bonne raison que personne ne mérite sa chaleur. Personne ne la mérite, même. Ils sont tous beaucoup trop intéresse par son argent. En plus, elle est unique et le sait. Surtout qu’elle est une princesse. Eh oui ! La demoiselle est de sang royal et l’assume totalement. Elle ne profite même pleinement. Ses parents lui font profiter d’un carnet d’adresse bien remplis. Elle a des tonnes de relations, autant des personnes hautes placées que des gens du monde de l’ombre. Elle a été plusieurs fois en contact avec des dealers de drogue, des pros du hack ou encore même des arnaqueurs. Elle sait qui appeler, pour quoi et quand. Et toutes ces personnes sont prêtes à tout pour faire plaisir à Béatrice. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle possède des preuves compromettantes sur elles. Et même quand elle n’en a pas, son statut social lui permet d’en fabriquer des faux. Il faut aussi avouer que cette princesse méprise tout le monde et surtout les gens du peuple. Eux, elle ne se prive pas pour leur montrer. Par contre, même si elle méprise aussi ceux de la haute, elle le cache et ne le dévoile que par des paroles acéré et des sourires hypocrites.


Manipuler pour mieux régner.
Tyranniser pour se faire respecter.

Comme vous avez peut-être pu le remarquer, Béatrice est une manipulatrice. Pour arriver à ses fins, elle est prête à tout. Et quand je dis tout, c’est absolument tout. Elle est la reine des combines et sait comment faire plier les autres. Étant donné qu’elle a de nombreux contacts, elle sait comment s’en servir pour obtenir ce qu’elle veut. Mais comme en plus de cela, elle est une fouine, rien ne lui échappe. Ses oreilles traînent partout, entendent tout, devinent tout. Mais expliquons son emprise sur le monde extérieur par un exemple: elle a déjà réussi à faire emprisonner quelqu’un en soudoyant un dealer de drogues qu’elle faisait chanter. Qu’avait fait la personne qui a fini en prison ? Il s’était mis en tête de se placer sur le chemin de la demoiselle. Il passait son temps à mettre des bâtons dans les roues de Béatrice et sous-entendait constamment qu’elle n’était pas une vrai princesse. Quand il – dont le nom est Nathan – décida d’empêcher Béatrice de faire fuir son professeur qui lui avait donné un quinze sur vingt, il avait essayé de l’en empêcher. C’était la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase. Tout cela pour dire qu’elle est prête à tout autant pour arriver à ses fins que pour se venger. Et, vengeresse, elle l’est. Elle est également suffisamment rancunière. Il ne faut jamais, au grande jamais, se mettre la demoiselle à dos. Ce serait tout bonnement un suicide. Par la suite, et ça coule légèrement de source, elle est également tyrannique. Elle applique souvent son slogan « tyranniser pour se faire respecter », en tyrannisant la minorité de personnes qui ne la respecte pas ou en tout cas, ne font pas partis de sa petite cour personnel. Enfin, ses esclaves aussi connus sous le nom d’amis.


Avoir tout ce que l’on veut.
Et crier si ce n’est pas le cas.

Eh oui, inutile de le nier, Béatrice a toujours été une enfant pourrie gâtée. Comme elle est issue d’une famille riche, elle a eu tout ce qu’elle voulait quand elle le voulait. Surtout que, bien que ses parents fussent peu présents, sa nourrice ne pouvait s’empêcher de résister à son sourire d’ange. Du coup, la demoiselle a l’habitude d’obtenir tout ce qu’elle désire. Mais le plus dur dans tout cela est qu’elle est très capricieuse et impatiente. Du coup, elle veut tout tout de suite. Et quand vous commettez l’acte impardonnable de ne pas céder à ses caprices, elle vous en veut. Avec sa nourrice, c’était à force de cri qu'elle lui faisait passé le message. Mais elle n’est plus une gamine. Aujourd’hui, elle est suffisamment calme et sage pour ne pas hurler à tout bout de champ. Elle se contentera donc de vous faire payer avec une des multiples combines dont elle peut faire l’usage.


Savoir quand se cacher.
Savoir quoi dire pour s’en sortir.

Bien évidemment, Béatrice a souvent fini dans des situations périlleuses. Mais elle a toujours su quand se retirer, quand s‘éclipser discrètement pour que personne n’ait su qu’elle était là. Elle est d’ailleurs forte à ce petit jeu-là. La moitié des personnes à qui elle a fait du mal ignore que c’est de sa faute. Elle sait quand elle doit agir dans l’ombre et quand elle doit tout dévoiler. Il lui arrive aussi de profiter de la crédulité des êtres humains pour faire une approche hypocrite. Après tout, ne dis-t-on pas qu’il faut garder ses amis proche et ses ennemis encore plus proche ? Elle s’infiltre donc dans l’entourage de ses derniers pour mieux les détruire. Et ça, elle y arrive très bien. Mais il faut aussi avouer qu’elle ment comme un arracheur de dent. C’est devenu instinctif pour elle. Il lui arrive même de donner un faux nom ! Mais ce qui la rend encore plus dangereuse est qu’elle maîtrise cet art à la perfection. Aucun signe annonciateur ne prend place sur son visage, sa voix ne change pas d’intonation, sauf si c’est pour jouer encore mieux son rôle d’actrice, et tous les gestes qu’elle fait concorde avec ce qu’elle dit. Et pourtant, elle ment, alors que rien ne le prédit. De plus, tout cela associé à sa redoutable intelligence, elle peut faire des ravages. Méfiez-vous d’elle, en somme, il faut mieux s’en faire un allié qu’un ennemi.

Tu es à moi.
Et personne n’a le droit de toucher à ce qui m’appartient.

Bon, si ces deux phrases ne sont pas suffisamment claires en elles-mêmes, une petite explication s’impose. Béatrice est très possessive. Et quand je dis très, c’est vraiment beaucoup. Quand elle considère qu’une personne lui appartient ou appartient tout simplement à sa cour, il est hors de question que cette dernière aille voir quelqu’un d’autre. C’est comme si vous laissiez votre chien habiter brusquement chez un autre maître. C’est inimaginable. Impardonnable. C’est hors de question ! Eh bien pour Béatrice, c’est pareil. Les gens qui s’approchent trop près d’elle sont ses chiens. Et personne d’autre n’a le droit de les toucher. Elle est extrêmement jalouse. Elle considère que personne n’a le droit de lui tourner le dos, surtout si elle lui a accordé ne serait-ce qu’une once d’attention.


Darling, my little darling.
Pourquoi ne parles-tu que de moi ?

Bon, une chose très importante à savoir sur elle : Béatrice ne prend pas la peine de retenir les noms qui ne l’intéresse pas. Si elle y mettait du sien, bien sûr qu’elle arriverait à s’en souvenir. Sauf qu’elle ne veut pas. Elle se contentera donc d’appeler la moitié des personnes qu’elle rencontrera dans sa vie « darling ». Que ce soit le portier, le cuisinier ou un élève issu de la populace. Donc ne vous y trompez surtout pas, ce n'est pas parce qu'elle vous apprécie. Elle est également égocentrique. Elle pense constamment que les gens parlent d’elle et ne se prive pas pour dévoiler le font de sa pensée. Sur ce coup-là (comme sur tous les autres d'ailleurs), elle est très sûre d’elle. Elle pense constamment que les autres ont tort et qu’elle a totalement raison. Surtout quand elle se trompe.



Derrière l'écran





Prénom/Pseudo : Viko ou Pamperika.
Age : hum...
Présence sur le forum : Je dirais tous les jours (généralement) en vacances et au minimum une fois par semaine pendant les cours.
Niveau Rp : correct je dirais (ou en tout cas, je l'espère).
Double-compte ? : OUI [ ] - NON [X]
Comment avez-vous connu le forum ? top site !
Vos impressions, remarques : j'adore la bann' ♥♥. Par contre, je trouve que la largeur du forum est trop petite... Ah et si le scouleurs que j'ai mise pour al fiche dérangent, je peux enlever =)
Code : [ok by Lulubelle]




_________________

Ne te fie pas aux apparences Invité, ou tu seras... croqué.
Alors incline-toi devant moi, avant qu'il ne soit trop tard.

115999
2d7565
42d492


Dernière édition par Béatrice LEROY le Jeu 1 Sep - 9:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-phoebe.forumgratuit.org/
Déesse de la lune et de la chasse
avatar
Déesse de la lune et de la chasse


Messages : 906
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 27


Youre Secret Identity
Age : 18 ans
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Béatrice LEROY [terminé, darling] Mer 31 Aoû - 18:57

Je te l'ai déjà dis mais je te le redis.=3
Je te souhaite la bienvenue ici et j'espère que tu t'y plairas.
C'est un très bon début de fiche, il ne te reste pas grand chose à compléter pour être validé.
Le code est bon.

Pour ton avatar, je crois qu'il s'agit de Gumi de Vocaloid, es-ce que tu souhaites que je le réserve ?

Bonne continuation.^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kagami-no-ime-ji.forumgratuit.org
Cruelle Princesse ~
avatar
Cruelle Princesse ~


Messages : 552
Date d'inscription : 31/08/2011
Localisation : Dans mon château ~


Youre Secret Identity
Age : 17 ans
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Béatrice LEROY [terminé, darling] Mer 31 Aoû - 22:18

Eh bien, je te l'ai déjà dit, mais je vais également le redire...
Merci !

Après une relecture (même si je pense qu'il doit rester des fautes) et un rajout de ce que j'avais oublié... Tadaaaam ! Je pense avoir fini.

Sur l'avatar, exactement, c'est Gumi (je croyais l'avoir mis en fait).

Et merci en retard^^

_________________

Ne te fie pas aux apparences Invité, ou tu seras... croqué.
Alors incline-toi devant moi, avant qu'il ne soit trop tard.

115999
2d7565
42d492
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-phoebe.forumgratuit.org/
Déesse de la lune et de la chasse
avatar
Déesse de la lune et de la chasse


Messages : 906
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 27


Youre Secret Identity
Age : 18 ans
Pouvoir:
Rp en cours:

MessageSujet: Re: Béatrice LEROY [terminé, darling] Mer 31 Aoû - 22:51

J'ai adoré lire ta fiche, j'aime beaucoup ton personnage.
Je n'est rien à redire, tu es validé.
Pense à aller activer ta feuille personnage dans ton profil, demande rune chambre et à aller créer une fiche de lien. Et puis, si tu veux commencer à Rp, n'hésite pas.=3

Je te souhaite de t'amuser au maximum sur le forum.
Au plaisir de pouvoir Rp avec toi.^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kagami-no-ime-ji.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: Béatrice LEROY [terminé, darling]

Revenir en haut Aller en bas

Béatrice LEROY [terminé, darling]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Luce Leroy (terminé)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagami No Imeーji  :: Deuxième Acte : Vous :: Your secret Identity :: Identité Dévoilée-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit